Sommes nous à cours de pétrole?

Publié le par Pierre Abadie

- Sommes nous à cours de pétrole ?  

 

- Non, il reste encore au moins 40 ans de réserve…  

 

C’est ce que l’on dit et en effet il reste 40 ans de réserve voir bien plus si on tient compte des pétrole non conventionnels (tels les sable bitumineux d’Athabaska).  

 

- La civilisation telle que nous la connaissons arrive bientôt à sa fin !!!  

 

- Arrf, vraiment n’importe quoi…  

 

C’est pourtant ce que maintient le géologue Dr Collin Campbell et cela n’est pas la proclamation farfelue d’un culte de la fin des temps. C’est tout simplement la conclusion scientifique d’un des géologues les mieux payés et les plus largement respecté dans le monde.  

 

Ce sont des individus rationnels, professionnels, conservateurs et qui sont terrifié à l’idée d’un phénomène connu sous le nom de « peak oil », en Français « apogée du pétrole » au niveau mondial.  

 

Tout le monde s’accorde à dire que nous aurons passé le peak oil entre 2010 et 2030. Le Dr Campbell pense que nous atteindrons le sommet de la production pétrolière en 2010.  

 

Bien entendu dit il : «  le pétrole ne s’épuisera pas d’un coup car la production de pétrole suit une courbe en cloche, le pétrole est de plus en plus abondant sur le coté croissant de la courbe (nous nous y trouvons), et il deviendra de plus en plus rare et cher sur le coté décroissant. Le sommet de la courbe coïncide avec le moment où la dotation en pétrole a été épuisée à 50%. Une fois que ce sommet est passé, la production de pétrole commencera à chuter tandis que les coûts commenceront à augmenter. » 

 

En simplifié cela veut dire que si 2000 était l’année de l’apogée mondiale de pétrole, la production pétrolière mondiale en 2020 sera la même que celle de 1980. Cependant la population mondiale en 2020 sera à la fois beaucoup plus nombreuse (environ le double) et beaucoup plus industrialisée (c'est-à-dire dépendante du pétrole) qu’elle ne l’était en 1980.

 

 

 

La conséquence est simple,  la demande mondiale de pétrole dépassera la production mondiale de pétrole d’une marge significative. Le prix montera bien évidemment en flèche, les économies dépendantes du pétrole vont s’écrouler, et les guerres de ressources vont exploser.  

 

La réelle question n’est pas tellement celle de l’épuisement (plus du tout de pétrole) tel que l’on aime bien le croire, mais plutôt celle de ne plus avoir assez pour faire tourner l’économie où plutôt notre économie actuelle reposant sur l’énergie fossile bon marché et sur la croissance amenant à consommer de plus en plus.  

 

Le problème de la raréfaction du pétrole sur notre économie s’apparente à celui de la déshydratation du corps humain. En effet le corps humain est composé a 70% d’eau, pour faire simple un homme de 100kg contient 70kg d’eau. Comme l’eau est tellement cruciale pour tout ce que fait le corps humain que l’homme n’a pas besoin de perdre la totalité des 70kg d’eau pour s’évanouir pour cause de déshydratation. En réalité une perte de seulement 7kg d’eau suffit à le tuer.  

 

De la même façon une économie basée sur le pétrole comme la notre n’a pas besoin d’épuiser entièrement ces réserves de pétrole pour s’écrouler. Un fossé de seulement 10% à 15% ente l’offre et la demande suffiront à briser complètement une économie dépendante du pétrole commence à s’écrouler.  

 

- Ouf, j’ai eu peur en France nous avons le nucléaire donc notre économie n’est pas dépendante du pétrole !!!  

 

Malheureusement, c’est refuser la réalité… l’or noir à totalement changé notre quotidiens en quelques générations.  

 

L’énergie fossile a remplacé 90% des agriculteurs pas des tracteurs et des engrais (qui sont des dérivés du pétrole).  

 

Par ailleurs remplacer des agriculteurs par du pétrole pose un autre problème, en effet en ce moment nous dépensons 17 calories d’énergie fossile bien entendu non renouvelable pour produire 1 calorie de céréale… 

 

En réalité nous mangeons du pétrole, l’agriculture intensive qui permet à 5 milliards d’humains de vivre (souvenez vous que nous étions 4 fois moins nombreux il y à 100 ans) est basée sur la consommation d’énergie fossile non renouvelable et nous savons que nous allons bientôt passer le peak oil.    

 

Je me pose la question : Que va t’il se passer dès que nous n’aurons plus assez de pétrole pour alimenter notre agriculture ?  

 

Bref revenons a nous moutons, l’énergie fossile à transformé l’agriculture, crée l’industrie, les transports abondants et tout les emplois et les habitude de consommations qui en dépendent. Grâce à l’usage des machines, des centaines de millions de paire de bras on été libéré qui ont pu occuper des emplois de bureau. Et ceci est dévastateur en terme énergétique, en effet un salarié travaillant dans un bureau consomme autant d’énergie pour son seul travail qu’un français en consommait pour tous ces usages en 1960.  

 

Bref, le tarissement des ressources fossile ne se fera pas sans heurts. Et portant nous n’en parlons presque pas… Et oui cela fait maintenant quelques décennies que l’abondance énergétique bon marché est devenue un élément du quotidien des français, à tel point que tout français âgé de moins de 40 ans n’a jamais connu autre chose…Après toutes ces années de « toujours plus », Il est maintenant difficile d’accepter qu’il faille maintenant viser le « nettement moins ».  

 

Avoir une voiture de une tonne par adulte, des téléphones portables ou un logement peu isolé, sera il payé à son juste prix si la conséquence doit être la dictature, la guerre, la maladie et la famine pour nos descendant (et peu être même nous) ?  

 

J’aimerai que ces questions soit traités et débattues pour nos prochaines présidentielles, l’immigration et le pouvoir d’achat c’est intéressant… 

 

Mais bon parfois prendre un peu de hauteur et fixer définir une vision pour l’avenir de son pays serait peu être un petit plus « responsable », non ? 

Sources : Energy in Africa et le plein s'il vous plait de JM Jacovici

 

Publié dans Pétrole

Commenter cet article

Gilles 20/03/2007 14:16

En effet, la diminution de la production mondiale du pétrole est pour 2007 ou 2008. Le nucléaire, les piles à combustible et les biocarburants sont des solutions illusoires.
Lire : http://travail-chomage.site.voila.fr/energie/fin_petrole.htm
C'est donc le moment de consommer beaucoup moins d'énergie et de changer notre mode de vie de façon complète et aussi de changer l'organisation du territoire (passer de l'exode rural à l'exode urbain), l'urbanisme, l'architecture, l'organisation économique et sociale.

francis hoh 17/02/2007 14:14

Bonjour Monsieur,Je trouve votre site bien fait et vous racontez des choses sensées (ce qui est rare).je vous encourage à lire le livre de Eric Laurent : la face cachée du pétrole et de voir sur le site : aspofrance.org.Je pense comme vous qu'il faudrait rapidement augmenter le prix du pétrole et des énergies de manière drastique (X10 X20) de manière à diminuer nos émissions nocives et garantir un peu d'énergie à nos enfants. Ainsi nous préserverions l'essentiel.......Bien amicalementFrancis

atryu 04/01/2007 23:52

Et c'est sans compter tout l'aspect médical.Les médocs d'aujourd'hui ne sont possibles que grace au pétrole pas cher (de la conception même du médoc, à son conditionnement), or ceux-ci sont déjà trop chers pour qui ne vit pas dans un pays dit dévelloppé, alors imaginez-vous le coût de l'accès aux soins si il n'y a plus de pétrole, ou si il devient trop cher.Bienvenu dans un monde où 99% de la population vivera comme il y a cent ans (moins de choix de légume, car importer des produits non régionaux coûtera trop cher en énergie), plus de déplacement privatif autre que le vélo, plus d'électronique à tout va car trop cher à produire, plus de médocs, et 1% (les plus riches) eux vivront encore au XXI° siècle.Alors qu'il y a cent ans, les plus riches n'avaient pas accès à plus de technologie que ça, seulement à plus de confort, là ça va créer un vrai fossé, entre les pays, et entre les populations en interne.Moi je dis, c'est le moment d'apprendre à faire quelquechose de ses mains, parce que il va y avoir du travail manuel dans le futur!!       

Pierre Abadie 18/01/2007 23:08

En ce moment, un europeen a l'equivalent d'environ 100 esclave humains grace aux services rendu des machines utilisant de l'energie bon marché...
C'est clair des que l'energie sera plus cher... comme tu le dis il va y avoir du travail manuel...
cheers