la bombe lachée par PAP

Publié le par Pierre Abadie

Etrange... alors que le PAP annonce une baisse, century 21 et laforet dans leur voeux continue de precher une hausse de 10% pour l'an prochain...

La tendance mediatique se retourne en ce moment, et il se pourrait bien que le retournement du marche ce produise non pas sur des fondamentaux économique mais l'opinion generale des gens sur le marché...

Nous sommes entrés dans la phase d'attente du cycle:

1) les prix de l'immo montent 1997 à 2005 ==> Ce que pense les gens... Vite il faut acheter sinon ce sera plus cher plus tard... puis une fois qu'on a achete on essaye d'expliquer son achat sur des phondamentaux economiques (bas taux d'interet ect...).

2) debut 2006 ==> Ca a trop monté, et oui plus de 100% alors que le PIB croit de 25% sur la meme periode... une maison n'est pas une entreprise et sa valeur ne pas pas croitre plus que l'acroissement de richesse moyenne... Les media commencent a douter, les taux remontent (une pacotille mais cela suffit a generer le doute) ==> Les gens attendent, de toute façon ils se disent maintenant c'est sur ça ne montera plus. Donc on peut attendre... au pire on payera le meme prix au mieux le marche s'effrondre...

3) Fin 2006 ==> ca fait un an que ca dure... on a mis le studio a vendre un peu cher pour prendre la plue Value Max mais on a pas vendu... mince le marche a perdu 5%... notre bebe a maintenant pres d'un an on tiens plus il faut vendre... vite

4) mi 2007 ==> -15%, tiens maintenant c'est l'inverse le marche descent donc personne n'achete car le marche descendra indifinement.... bizarre on disait qu'il monterai indefiniment l'an dernier??? ==> personne n'achete donc la chutte des prix s'accelere....

5) fin 2007 ==> -20% ect......

Bref, je ne comprend pas la motivation de PAP... Neanmoins ce retrournement de situation mediatique presage du pire pour le marche de l'immo... plus que jamais... attendez avant d'acheter. 

Si joint la copie de l'expension... divers liens et les voeux de century 21 et de laforet

Bonne lecture a tous

"Les prix immobiliers vont baisser de 30 à 40% sur une période de 4 à 5 ans"

Jean Michel Guerin est président du groupe Particulier à Particulier

Craignez vous un retournement du marché de l'immobilier en France en 2006 ?

Le retournement est déjà enclenché… mais il ne se voit pas encore dans les indices de prix. Depuis la rentrée de septembre, le marché immobilier s'est nettement tendu et on observe un décrochage des volumes, c'est à dire une baisse des transactions. Notamment dans l'ancien. Aujourd'hui seuls les produits de qualité (bon emplacement, bonne exposition, étage élevé, peu de travaux…) se vendent sans problème, à des niveaux de prix qui continuent de progresser. D'où la perception, fausse, que le marché continue de bien se porter. Il faut voir que le délai moyen de transaction est remonté à 8 semaines environ contre 4 semaines en moyenne en 2004. Lors de la précédente crise, il y a 15 ans, la baisse des prix de la pierre ne s'est réellement matérialisée qu'à la mi 1991 alors que les transactions diminuaient depuis le printemps 1990. Le retournement actuel paraît inévitable. D'une part, parce que les conditions d'emprunt vont repartir à la hausse, même modestement. D'autre part, parce que les ménages ne peuvent guère aller plus loin dans  l'allongement de la durée des prêts. 

Le dégonflement de la bulle sera-t-il brutal ?

Aussi brutal que le précédent… c'est à dire une baisse de l'ordre de 30 à 40% étalée sur 4 ou 5 ans. Le problème, c'est que le niveau d'endettement des particuliers est aujourd'hui plus élevé que lors de la précédente crise et que la durée moyenne des crédits est également plus longue. Prenons l'exemple d'un jeune couple qui s'est endetté sur 25 ans pour acheter son logement et qui, pour cause de chômage ou de divorce, doit revendre son bien au bout de cinq ans. En cas de baisse des prix, le fruit de la vente sera inférieure à ce qu'il doit encore à sa banque. Prenons un autre exemple : celui d'un investisseur qui a acheté à crédit un appartement bénéficiant de la défiscalisation De Robien et qui compte sur le versement d'un loyer pour payer la charge de l'emprunt. Les « packs » fiscaux proposés par les constructeurs ne tiennent évidemment pas compte d'une éventuelle baisse des loyers. Or ceux-ci ne progressent plus. Dans certains cas, la rentabilité de l'investissement pourrait donc être inférieure aux attentes, obligeant ainsi l'investisseur à fournir un effort financier non-anticipé pour rembourser le crédit. Le dégonflement de la bulle immobilière aura évidemment un impact sur la croissance de l'économie française.

L'expansion
http://www.lexpansion.com/NLConj/4009.30.138670.html

Le Figaro
http://www.lefigaro.fr/eco-monde/20060103.FIG0205.html?155712

Le moniteur- RTL
http://www.lemoniteur-expert.com/depeches/contenu/depeche.asp?dep_id=D63D8558A&mode=0&info=1

France2
http://info.france2.fr/eco/16967939-fr.php

Biactu
http://www.batiactu.com/data/03012006/03012006-155841.html


Dans la Nouvelle République du Centre Ouest ce jour
http://img408.imageshack.us/my.php?image=papnrco5le.jpg

AFP
"03/01/06-14h58 priorité 4 Immobilier-Prix
Prix immobilier: possible baisse de 30 à 40% (De particulier à particulier)
PARIS, 3 jan 2006 (AFP) - Une baisse de 30 à 40% des prix de l'immobilier dans les cinq ans à venir est tout à fait possible, a estimé mardi sur la radio RTL le directeur général du groupe de presse immobilière "De particulier à particulier", Jean-Michel Guérin.
"Les prix sont très largement surévalués et une correction qui se baserait sur les fondamentaux, et notamment sur le revenu des Français par rapport aux prix de l'immobilier, pourrait effectivement conduire à une baisse de 30 à 40%" des prix sur cinq ans, a-t-il déclaré."

Teletexte France 2 Rubrique Economique (ca reste en general 1 semaine dans le teletexte)
Acces direct => Tapez 251

Century 21

Selon le cabinet immobilier Century 21, les prix du secteur devraient s'accroître de 10% en 2006 après un rythme de 12,5% en 2005.

L e cabinet immobilier Century 21 envisage une nouvelle année de hausse des prix de l'immobilier. Selon son analyse, les prix du marché devraient augmenter de l'ordre de 10% en France, après une hausse de 12,03% en 2005.
"D'après l'ensemble des paramètres dont nous disposons, il est raisonnable de penser que le rythme d'augmentation des prix de l'immobilier devrait s'assagir. Mon pronostic est une hausse d'environ 10%", a affirmé mercredi 4 janvier Hervé Bléry, directeur général de Century 21, un réseau qui compte 800 agences en France, lors d'une conférence de presse.
"Ce ne sont que des supputations mais nous ne voyons pas de retournement de la situation dans un avenir proche", a-t-il ajouté alors que le directeur général du groupe de presse immobilière "De particulier à particulier", Jean-Michel Guérin a envisagé une baisse de 30 à 40% des prix de l'immobilier en France dans les cinq ans à venir.

Laforet

2006 : une bonne année immobilière en perspective
(Mise en ligne le 3/01/2006)

Avant toute chose, permettez-nous de vous présenter à vous-même et à votre famille nos meilleurs vœux de bonheur et de prospérité pour l’année 2006. Pour l’immobilier, celle-ci devrait encore se révéler positive. Avec la prudence qui s’impose en matière de prévisions, nous pensons que le point haut du cycle semble atteint. Cela signifie non pas que les prix vont baisser mais qu’ils vont se stabiliser à leur niveau actuel. Ce qui serait une excellente chose pour tout le monde : les vendeurs continueront à trouver des acquéreurs et les acquéreurs à trouver des financements. Il faut se rappeler que la hausse enregistrée par l’immobilier depuis 1998 a pour cause principale le manque d’offres. Durant la décennie précédente, le parc de logements n’avait quasiment pas augmenté en nombre alors que la demande, elle, continuait à progresser très fortement. La hausse des prix aura donc eu pour effet méritoire d’inciter les promoteurs à construire. Le déficit d’offres n’est pas encore comblé, loin s’en faut, mais la croissance des mises en chantier devrait contribuer à réguler le marché.

Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémiers
Co-présidents fondateurs


Publié dans Immobilier

Commenter cet article